Appel à projets : une brochure de présentation

     
   
     
 

Trois ans après avoir lancé l’appel à projets, le CAUE27 a organisé un point d’étape avec le Forum des projets. A cette occasion, une brochure a été réalisée : découvrez les communes, leurs projets et les problématiques posées.

 
     
  l’origine de l’appel à projets  
     
 

En avril 2011, le CAUE27 lançait l’Appel à projets Habitat durable & formes urbaines, démarche invitant à penser d’autres modes d’habiter et d’organisation des territoires ruraux. Face aux problématiques posées par l’urbanisation des dernières années, le CAUE27 s’était associé avec d’autres partenaires de l’aménagement du territoire dans la Charte pour un habitat durable dans l’Eure (2009). Dans ce cadre, il s’était engagé à lancer une action de soutien à l’innovation et l’expérimentation des formes urbaines durables. Organisé en partenariat avec la DDTM27, la Caisse des Dépôts et Consignations, l’Etablissement public foncier de Normandie et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’appel à projets s’adressait à toutes les communes de moins de 5000 habitants souhaitant s’investir dans une dynamique de projet.

 

En savoir plus sur l’appel à projets

 

 

une BROCHURE QUI PRésente les projets accompagnés

Au bout de 3 ans de mise en œuvre, les premières expérimentations livrent leurs résultats. Le CAUE27 a ainsi organisé le Forum des projets afin de faire un point d’étapes. A cette occasion, il a aussi réalisé une exposition présentant les communes et projets accompagnés. Cette exposition a été reprise dans une brochure que vous pouvez télécharger grâce au lien ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La brochure présente 4 des 6 projets accompagnés (2 des projets n’ayant pas encore abouti pour l’instant) :

  • reconversion d’un site industriel inséré dans un projet urbain plus global à Charleval,
  • extension urbaine à Saint-Mards-de-Fresne,
  • requalification d’un îlot inséré dans une dynamique de renouvellement en cours à Saint-Sulpice-de-Grimbouville,
  • opération mêlant reconversion de bâtiments agricoles et aménagement pour habitat à Saint-Vigor.

 

A Charleval (1836 habitants), l’enjeu principal réside dans l’ampleur de la friche industrielle à réhabiliter, ce qui implique un projet au long cours. Quel point d’accroche pour initier le projet ? Quelle démarche de réhabilitation mettre en œuvre afin de se réapproprier le site, mobiliser les habitants, gérer les relations entre acteurs ?

 

A Saint-Mards-de-Fresne (349 habitants), l’enjeu réside dans la mise en place d’une stratégie d’urbanisation afin de renforcer l’attractivité de son hameau principal. Quel équilibre d’opération au regard des coûts en réseaux, des capacités budgétaires de la commune, du prix de vente des terrains ? Quelle vocation du site au regard du contexte économique et financier local ?

 

A Saint-Sulpice-de-Grimbouville (178 habitants), la question principale concerne la préservation des paysages remarquables du territoire dans la perspective d’une urbanisation. Selon quelles modalités la municipalité peut-elle intervenir pour assurer un urbanisme de qualité ? Quels secteurs sont les plus propices à une urbanisation ?

 

A Saint-Vigor (311 habitants), la question de la « régénération rurale » est au centre des réflexions, le projet étant d’urbaniser un site partiellement occupé en cœur de hameau. Comment insérer le projet dans le site existant afin de conserver son caractère patrimonial ? Quel impact des réhabilitations de bâtis sur l’équilibre d’opération ?

 

 
 

Comments are closed.