BATI AGRICOLE : QUELLE PLACE DANS NOS PAYSAGES

     
 

Le processus arrive à son terme : la ferme d’hier est devenue exploitation agricole !

Il aura fallu la lente maturation du XXème siècle pour que l’outil agricole, fonctionnel et standardisé, remplace peu à peu l’architecture vernaculaire héritée des générations précédentes. Dorénavant, la réflexion sur le bâti agricole local s’articule autour de deux questions majeures :

-     la question de la préservation et de la valorisation du bâti paysan traditionnel, emblème de l’authenticité de nos terroirs d’antan,

-     la question de la meilleure insertion possible, sur nos territoires, des vastes architectures utilitaires nécessaires à la production agricole.

Deux rencontres débats, organisées en partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Eure, témoignent de cette évolution.

La journée du 13 mai à Chamblac révéle le caractère uniforme de la création architecturale agricole contemporaine et présente les modes d’intervention favorables à une implantation territoriale réussie. Des visites d’exploitation agricole complètent ce tour d’horizon en insistant sur les dernières innovations en matière de bâti agricole (ossatures légères, production d’énergie).

La manifestation du 20 mai à Forêt-la-Folie pose quant à elle la question du devenir du patrimoine agricole ancien à partir de l’exemple des vastes et belles fermes du Vexin normand. Un état des lieux diversifié valorise leurs qualités architecturales et fonctionnelles sans négliger leur fragilité face à l’évolution de l’appareil productif contemporain et leur capacité à se pérenniser par de nouveaux usages.

  

 

Télécharger le programme des manifestations

 

Formulaire d’inscription

 

Comments are closed.