Quels opérateurs pour la réhabilitation des centres-bourgs eurois ?

     
   
     
 

Alors que la vacance des logements dans les centres-bourgs eurois pose question, un après-midi d’échanges est organisé afin d’ouvrir le champ des possibles face à l’absence d’opérateur adapté pour la réhabilitation du bâti ancien dans l’Eure.

 
 

 

 

 
 

UNE NECESSITE DE SORTIR DES FILIERES STANDARDISEES DE PRODUCTION DE L’HABITAT : PRESENTATION DES OPERATEURS COOPERATIFS ET PARTICIPATIFS…

 
 

 

Dans les territoires ruraux caractérisés par un marché immobilier peu tendu, c’est-à-dire où la pression de la demande est faible, il est plus compliqué et onéreux de réhabiliter des logements ou de renouveler un tissu bâti que de construire des pavillons au coup par coup. En effet, alors que les coûts de transaction, de démolition alourdissent la charge foncière, les coûts de réhabilitation réservent encore des incertitudes dont les montants sont difficiles à intégrer dans les budgets prévisionnels. Aux risques des surcoûts liés à des travaux et savoirs faire spécifiques de la réhabilitation, les ménages et les opérateurs préfèrent les standards de la construction neuve qui garantissent le prix de sortie du logement. Par ailleurs la maison individuelle répond encore aujourd’hui à la demande  courante (jardin, garage et stationnement attenants au logement) alors que la réhabilitation ou le renouvellement urbain propose des produits plus singuliers.

 

Dans ces conditions les propriétaires laissent de plus en plus leurs biens vacants dans l’attente d’un contexte immobilier et financier plus favorable, tandis que les opérateurs de l’aménagement et de la construction (aménageurs, lotisseurs, promoteurs, bailleurs sociaux) se détournent de ces opérations de réhabilitation qu’ils ne parviennent que difficilement à équilibrer. C’est ainsi que la vacance se développe notamment dans les bourgs centre et contribue à la disparition des commerces, des services, des artisans et … à la vie de village. 

 

Nombreux sont les élus, techniciens, artisans, habitants qui déplorent cette évolution et cherchent à redynamiser leur centre bourg sans savoir comment enclencher le processus ni avec qui.  C’est autour de cette question que nous vous invitons à échanger sur de « nouveaux modes de faire » au regard de projets déjà réalisés avec des opérateurs coopératifs et participatifs.

 

 

 

Programme de l’après-midi « Opérateur coopératif et participatif »

 

LIEU : Communauté de communes du canton de Rugles – 32, rue Notre Dame – 27250 Rugles

 

INSCRIPTION :

Inscription gratuite et obligatoire avant le vendredi 5 décembre 2014 :

- en ligne via le formulaire ci-contre : Inscription au colloque « Opérateur coopératif et participatif »

- par envoi du coupon réponse

- ou par téléphone auprès de Gaëlle PROVOST au 02 32 33 53 05

 

RENSEIGNEMENTS :

auprès de Gaëlle PROVOST – CAUE27

51 rue Joséphine – 27000 EVREUX

tél 02 32 33 53 05 – fax 02 32 39 10 24

gaelle.provost@caue27.fr

 

 
 

Comments are closed.