Présentation du projet

     
   
     
 

Candidature à l’AMI « Paysages, Territoires, Transitions »

 
 

 

Fin 2015, le CAUE27 a répondu à l’AMI « Paysages, Territoires, Transitions » lancé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie pour sélectionner des territoires et des équipes associant professionnels et chercheurs à même de travailler sur les problématiques de transition énergétique et écologique dans le cadre d’ateliers de recherche-action.

Fin mai 2016, le projet d’atelier sur les « Vallées habitées » du département de l’Eure qu’a proposé le CAUE27 en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie et l’Ecole d’Agriculture de Beauvais a été retenu.

Le CAUE27 est donc engagé pour 3 ans dans ce dispositif qui implique les territoires de vallées et les acteurs de l’aménagement du département.

 

Cet appel à manifestation d’intérêt s’inscrit dans une actualité politique et législative avec l’élaboration du projet de loi sur la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, la rédaction du rapport du Conseil général de l’environnement et du développement durable « Paysages et aménagement : propositions pour un plan national d’actions » et le plan d’actions pour la reconquête des paysages et la place de la nature en ville lancé fin 2014.

Dans ces réflexions, les transitions écologiques et énergétiques s’affichent comme des priorités, leur objet et la manière de les conduire ne sont cependant pas perçus de la même façon par tous les acteurs. Considérant que les paysages par nature intégrateurs et révélateurs sociétaux offrent des supports de débats, d’études et d’expérimentation pour aider à une meilleure compréhension des dynamiques en cours et des transitions à conduire dans et par les territoires, le service recherche du ministère a lancé ces ateliers de recherche-action pour à la fois accompagner les territoires dans les transitions qu’ils connaissent ou conduisent et venir en appui des politiques publiques du ministère.

 

L’AMI a sélectionné six ateliers territoriaux conduits par six équipes d’animation locales chargées, sur leur territoire de concevoir, piloter et animer un atelier de recherche action avec l’appui de l’équipe-projet nationale.

Dans l’Eure, l’atelier de recherche-action « Vallées Habitées » a donc été retenu et l’équipe d’animation locale composée par le CAUE27, réunira :

  • des professionnels du CD27, de la DDTM27, de l’EPFN, de la CDC, d’ALEC27, de la Chambre d’Agriculture, de l’association Terre de Liens, de la DREAL, du Cerema,
  • les chercheurs des écoles d’architecture de Rouen, d’agriculture de Beauvais et de paysage de Versailles,
  • Bertrand HERVIEU, Sociologue, ancien directeur de recherche au CNRS, ancien inspecteur général de l’agriculture.

 

 

Une équipe-projet nationale pilote et anime la démarche. Elle a pour mission de construire des référentiels communs, suivre l’activité des six territoires, animer le réseau des acteurs locaux et des partenaires impliqués et conduire les actions de valorisation et d’évaluation du dispositif. Elle est composée de chercheurs et professionnels du ministère, de DRAC, de CAUE.

Un comité d’orientation a la charge d’identifier les besoins de l’action publique, de définir les orientations de la démarche ainsi que de contribuer à la valorisation et au transfert des résultats. Présidé par le chef de service de la recherche du MEDDE, il se compose de représentants de différents ministères, d’agence et offices, d’associations, de collectivités territoriales et du président du comité scientifique.

Un comité scientifique garant de la démarche a pour mission de proposer des actions d’animation scientifique, d’identifier les avancées scientifiques apportées par les travaux et de contribuer à leur valorisation. 

 

Pour en savoir plus sur l’actualité des 6 territoires retenus de l’AMI

 

Pour suivre l’actualité du projet « Vallées habitées », vue par l’équipe-projet nationale AMI « Paysages, Territoires, Transitions »

 

 

Les raisons du projet « Vallées habitées »

Depuis 2007, le CAUE27 travaille sur la question de l’étalement urbain. Dans ce cadre, il développe réflexions, formations, appels à projet, accompagnement de démarches liées au renouvellement urbain et à la restauration des fonctionnalités des territoires. Après une première participation à une recherche-action dans le cadre du programme BIMBY sur la régénération des quartiers pavillonnaires, le CAUE27 a souhaité renouveler ce type d’engagement et de réflexion collective pour aller plus avant dans la compréhension globale et partagée des logiques de déstructuration des territoires liées à l’étalement urbain. La question de la revitalisation des bourgs et des fonds de vallées typiques du département lui est apparue comme un objet d’étude adaptée. A l’occasion de ce programme, le CAUE27 souhaite identifier et accompagner les synergies locales permettant de réinvestir durablement ces espaces urbains, naturels et agricoles, avec d’autres formes économiques et sociales que celle de la périurbanisation et engager ces territoires dans leur transition écologique et énergétique.

 

 

Problématiques paysagères soulevées

L’évolution des paysages eurois est fortement liée d’abord aux mutations économiques qu’a connu le département puis au processus de périurbanisation produit par les grandes agglomérations de Paris, Rouen et Le Havre. Cette périurbanisation difficilement maîtrisable a impacté en premier lieu les communes accessibles et bien desservies des plateaux agricoles. Dans le même temps, le développement des bourgs de vallées a été stoppé par une désindustrialisation que l’économie résidentielle n’a pas relayée. En l’absence d’alternatives économiques fiables, la population a maintenant désinvesti ces lieux et les actions de protection et de renaturation ne suffisent pas à recréer l’attractivité d’un paysage réellement habité et entretenu par des acteurs locaux.

 

 

Enjeux au regard des transitions

L’enjeu est de régénérer une attractivité par la transition énergétique et écologique : faire des friches d’activités des lieux de production et d’échanges, faire des espaces naturels des ressources alimentant des circuits courts ; … faire du renouvellement démographique, l’occasion d’accueillir des acteurs sociaux et économiques engagés dans les dynamiques de valorisation territoriale. La transition des vallées euroises convoque ainsi la question très contemporaine des relations de la ville à la nature et à l’agriculture mais aussi celle de la mobilité, de la consommation foncière, de la valorisation de sources d’énergie locale …

 

 

Bénéfice de cette recherche action pour les territoires de l’Eure

Participer à cet AMI, pour le CAUE27, c’est aussi l’occasion d’apporter une démarche et un réseau qui viendront en appui des projets territoriaux, d’être accompagné par des chercheurs et acteurs d’autres territoires retenus dans le cadre de cet AMI, de penser autrement son territoire d’action, de soulever de nouvelles représentations du territoire et de ses devenirs pour innover dans les projets en cours et à venir.

Démarrage de l’atelier de recherche-action « vallées habitées »

Le 27 septembre 2016, l’équipe nationale organisera au ministère un colloque pour lancer le programme de recherche-action.

Le territoire de l’Eure accueillera en novembre 2016 le 1er séminaire de travail qui réunira l’ensemble des équipes retenues et les comités de pilotage. L’équipe d’animation locale de l’Eure est donc chargée avec l’appui de l’équipe nationale de concevoir, mettre en place et animer ce séminaire. Ce sera l’occasion de lancer l’atelier de recherche-action dans l’Eure.

 

 

Contenu et déroulement de l’atelier « Vallées habitées »

La 1ère année sera consacrée à :

  • l’observation du système territorial,
  • l’étude des processus de délaissement pour distinguer notamment les évolutions constatées dans les vallées par rapport à celles des plateaux,
  • la reconnaissances des actions et initiatives de développement territorial,
  • la mobilisation des acteurs territoriaux et institutionnels,
  • la recherches de références nationales et internationales en matière de reterritorialisation via transition énergétique et écologique.

 

Un appel à projet sera lancé pour sélectionner 2 à 4 territoires de l’Eure prêts à s’investir dans cette recherche-action. 2 à 4 équipes de professionnels seront retenues pour travailler avec ces territoires. Les laboratoires associés aux 3 écoles partenaires s’investiront sur la question du foncier agricole, de la valeur économique des paysages et proposeront des ateliers pédagogiques à leurs étudiants sur les thématiques propres aux territoires sélectionnés.

Un doctorant s’attachera à engranger les réflexions, avancement, expérimentations … tout au long du projet.

 

La 2ème année verra la mise en place de premières expérimentations avec l’ingénierie de la 1ère année.

 

La 3ème année permettra d’élaborer des scénarios prospectifs sur les territoires retenus, de valoriser et de diffuser les études et les actions mises en place toujours avec la même ingénierie.

 

Le financement de ce projet est aujourd’hui assuré par le CAUE27. Une subvention sera demandée au Contrat de Plan Interrégional Etat Région Vallée de Seine 2015-2020. Le CAUE27 sollicitera par ailleurs les partenaires pressentis pour intégrer l’équipe d’animation locale : CD27, EPFN, CDC, …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le diaporama de présentation de Vallées habitées

 

 
 

Comments are closed.