Un appel à projets adressé aux porteurs de projets et aux territoires

     
   
     
 

l’appel à projets en quelques mots

 
 

 

Dans le cadre de l’atelier de recherche action « vallées habitées », le CAUE27 lance un appel à projets aux porteurs de projets et aux territoires souhaitant s’engager dans un projet triennal innovant de reconquête de sa/ses vallée(s).

 

Le CAUE27 souhaite ainsi amorcer, accélérer, tester, accompagner des projets d’aménagement permettant la transition écologique, énergétique et démocratique de ces espaces.

 

L’enjeu global est d’engager une nouvelle manière de penser et d’habiter ces lieux et ces paysages, en ménageant ce qu’ils sont et leur environnement sur le long terme.

 

Pour faire face au délaissement, trois objectifs sont poursuivis :

 

  • Le recyclage du foncier déjà urbanisé, en favorisant en particulier le recyclage des friches qui jalonnent les vallées et en s’attachant à la réaffectation et à la densification de l’activité et de la résidence en tissus bâtis existants (bourgs et extensions pavillonnaires);
  • La revalorisation du patrimoine, en favorisant en particulier la réhabilitation du bâti existant et en mobilisant localement des savoir-faire artisans et des entreprises innovantes dans la rénovation énergétique et la correction thermique notamment…
  • La valorisation des ressources naturelles, biodiversité, énergie – notamment hydraulique – dans des actions de préservation et de restauration des continuités écologiques des coteaux secs et des prairies humides inscrites dans une économie agricole locale ou lors des opérations de valorisation des friches liées à l’eau. 

 

Pour en savoir plus sur l’actualité de l’appel à projets 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES TERRITOIRES CANDIDATS

 

Cinq territoires ont candidaté à l’appel à projets, portant des problématiques variées.

 

  • Projet Insitu à Fontaine l’Abbé

IN SITU est une association qui s’est donnée comme mission de préfigurer une activité de réemploi de décors issus du milieu artistique, sur le site de la friche industrielle du hameau de Courcelles à Fontaine l’Abbé.

Problématique posée : comment le projet peut-il s’ouvrir au territoire ?

 

  • Vallée de La Lévrière

8 communes de la vallée se sont regroupées au sein d’une association, ouverte à tout membre ayant un intérêt pour le projet de redynamisation local et d’amélioration de la qualité de vie de la vallée.

Problématique : comment penser et habiter la vallée dans le respect de son identité et de son environnement ?

 

  • Communauté de communes Roumois Seine

Ce territoire en quête d’identité depuis la nouvelle carte intercommunale souhaite élaborer un projet de développement. Problématique : comment la vallée de la Seine avec le Marais Vernier et la vallée de l’Oison peuvent s’intégrer dans le développement du territoire ?

 

  • Communauté de communes Pont-Audemer Val de Risle

C’est une nouvelle intercommunalité également redessinée depuis le 1er janvier 2017.

Problématique : comment redynamiser la vallée de la Risle, où s’observe une déprise en matière de logement, de l’industrie et de l’activité ?

 

  • Ville de Brionne

La collectivité souhaite réaffirmer son pôle de centralité sur le nouveau territoire intercommunal, notamment en réinvestissant le site d’une friche industrielle à proximité

Immédiate du centre-bourg. C’est une opportunité pour développer une mixité d’usages.

Problématique : comment le réinvestissement de la friche peut-il participer à la redynamisation de la ville ?

 

Suite au jury du 11 avril 2017, celui-ci a sélectionné les territoires de la vallée de La Lévrière, de la Communauté de communes Roumois Seine ainsi que la ville de Brionne. 

 

 

 
 

Comments are closed.